Confédération Nationale de l'Artisanat des métiers de service et de fabrication

                 Région Occitanie

 

 

PROCEDURE COMPORTEMENTALE DU CHEF D’ENTREPRISE EN CAS D’ACCIDENT DU TRAVAIL

 
PREAMBULE :
En qualité d’employeur vous devez doit veiller à la santé et sécurité au travail de vos salariés en mettant en place des actions de prévention, par exemple, des formations, mais aussi en fournissant équipement de protection adaptés. Vous devez également évaluer les risques professionnels des postes de travail. L’aménagement et l'utilisation des locaux de travail doivent respecter certaines règles.
Mais parfois, une faute d'inattention, un coup de fatigue, un problème mécanique, ... et c'est l'accident.
Si un accident du travail entraine des démarches administratives pour le chef d’entreprise, au préalable il est parfois nécessaire d’effectuer les premiers gestes de secours.
 
3 REFLEXES SONT IMPERATIFS : 
  1. Protéger :
Les premières mesures à prendre sont celles qui permettent d'éviter l'aggravation de l'accident :
  • Balisez les lieux 
  • Ne fumez pas et veillez à ce que personne ne fume pour limiter le risque d'incendie ;
  • Dans la mesure du possible, ne pas modifier l'état des lieux.
 
 
  1. Alerter :
 
Après une analyse rapide de la situation, alertez les secours plus rapidement possible et donnez des renseignements complets aux services de secours :
 
  • décrivez l'emplacement exact de l'accident
  • mentionnez les éventuelles circonstances particulières et le contexte
  • informez sur les blessés (nombre, état apparent des victimes...)
 
  1. Secourir :
En attendant l'arrivée des secours, il convient d'assister les blessés sans risquer d'aggraver leur état.
  • parlez au blessé : cela le rassurera et le tiendra éveillé
  • couvrez le blessé : un blessé en état de choc a toujours froid
  • Si le blessé saigne abondamment :
    • essayez d'arrêter l'hémorragie en comprimant la plaie avec un gros pansement (serviette par exemple) ou avec votre poing ;
    • vous pouvez fixer le pansement avec une bande serrée fortement mais sans excès ;
    • ne placez un garrot qu'en cas de nécessité absolue sans oublier d'indiquer l'heure où vous l'avez posé.
  • Si le blessé ne respire plus (ou respire très mal) :
    • desserrez ses vêtements ;
    • débarrassez sa bouche des corps étrangers (caillots de sang, terre, dentier ...) ;
    • au besoin, pratiquez le bouche à bouche ;
Ce qu'il ne faut surtout pas faire :
  • Donner à boire à un blessé ; 
  • Transporter un blessé grave dans sa voiture ;
  • Laisser le blessé exposé au froid ou aux intempéries (couvrez-le avec une couverture) ;
  • Déplacer un blessé,
    • Si le déplacement d'un blessé est rendu obligatoire par l'un des cas mentionné ci-dessus, veillez à : ne pas tirer le blessé par les membres, éviter toute torsion de la colonne vertébrale, placer le blessé en Position Latérale de Sécurité